French upcycling fashion designers : Anaïs Dautais Warmel & Les récupérables

Une nouvelle génération d’entrepreneurs dans le milieu de la mode – French upcycling  fashion designers – est arrivée ! Cette génération est éco-responsable. Elle ne veut pas être responsable de la détérioration de notre planète et de notre environnement naturel et social, juste parce qu’elle aime la mode et a un certain goût pour le beau. Alors, elle réfléchit et se pose les bonnes questions : comment ne pas impacter notre environnement tout en continuant à créer et à se faire plaisir ? En faisant du upcycling, bien sûr ! Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Et bien, c’est reprendre une vieille couverture réalisée par votre grand-mère et en faire un doudou-girafe pour votre fille par exemple. Ou bien, c’est encore utiliser des vêtements démodés pour en faire des nouveaux plus dans l’air du temps.

"French upcycling fashion designers - Les récupérables"
"French upcycling fashion designers - Les récupérables"

Anaïs Dautais Warmel a créé Les récupérablesFrench upcycling  fashion – début 2016 après avoir lancé une campagne Ulule, grâce à laquelle elle a récolté 32 500 €. Depuis toute petite, elle a appris avec sa grand-mère à réutiliser de vieux vêtements (l’ancien costume du grand-père…) des rideaux, des nappes, du linge de maison en tout genre… pour confectionner des nouvelles jupes, robes etc. Elle s’est prise au jeu et en perfectionnant ses talents de couturière, elle s’est mise à créer ses propres vêtements et puis a sauté le pas et décidé de créer sa propre marque. Le déclic s’est fait quand elle a travaillé pour une ressourcerie et qu’elle a réalisé combien étaient nombreux les tissus disponibles : vêtements donnés, chutes et rouleaux de tissus… Elle a donc entrepris d’en récupérer et de proposer ses propres collections made in France – French upcycling  fashion designers. Et oui, car en plus de recycler du tissus (et d’éviter ainsi que ce tissus ne se retrouve sur des montagnes d’autres pour être détruit) elle fabrique aussi tout sur place, c’est-à-dire en France (à Calais plus exactement ; il n’y a donc pas d’émission de carbone pour le transport). De plus, elle utilise les talents de couturière de femmes en ré-insertion professionnelle (elle agit donc aussi dans l’intérêt de notre société en aidant des femmes à retrouver une fonction sociale). Bravo à elle et vive la mode éco-responsable donc !

Je vous laisse écouter cette jeune-femme vous parler de son entreprise Les récupérablesFrench upcycling  fashion designers – et en profite pour vous proposer un exercice de compréhension orale et une observation grammaticale 😉.