Covid-19 : containment measures in France.

Jeudi 12 mars 2020 à 20h, le président français, Emmanuel Macron avait pris la parole à propos de la propagation du coronavirus en France, de plus en plus rapide et importante : ce jour-là, 2876 personnes étaient affectées par le Covid-19, 61 décès étaient à déplorer et 129 personnes étaient en réanimation. Contenu de cette crise sanitaire la plus grave que la France a eu à traiter depuis plus d’un siècle, il avait décidé de prendre quelques mesures fortes :

  • Tous les établissements accueillants des enfants et des jeunes-gens (crèches, jardin d’enfants, écoles, collèges, lycées et universités) fermeraient à partir de vendredi 13 mars au soir.
  • Il était recommandé à tout un chacun de limiter ses déplacements au strict nécessaire et d’utiliser le télétravail quand cela était possible.
  • Les salariés contraints de rester chez eux, sans pouvoir exercer leur profession pourraient faire appel au chômage partiel ; les indépendants et les sociétés pourraient bénéficier du report de leurs charges sociales et impôts à plus tard.
  • Il était recommandé aux personnes âgées et vulnérables au Covid-19 de rester au maximum chez elles. Les visites à ces personnes âgées dans les Ehpad (maisons de retraite médicalisées) devaient être elles aussi limitées au maximum.
  • À l’hôpital, les interventions médicales et chirurgicales non urgentes ont été déprogrammées pour faire face à l’affluence des personnes atteints du Covid-19 pour ne pas ainsi engorger les salles d’attente.
  • Il était demandé aux français de prendre au sérieux les gestes barrières au Covid-19, décrits par la communauté médicale.
  • Les rassemblements de plus de 1000 personnes devaient être interdits ; plus de cinéma, de théâtre possible…
  • Et bientôt, il serait peut-être envisagé de fermer des frontières…D’ailleurs, d’autres pays comme les USA, Israël, l’Arabie… avaient déjà fermé les leurs aux ressortissants français…

Nous entrions donc dans une période de repli, d’immobilité et d’incertitude sur l’avenir… Pour autant, le week-end du 14 et 15 mars, dans les rues de Paris, au quotidien, tout semblait presque normal : les petits commerces et supermarchés étaient ouverts, les transports publics circulaient, les élections municipales restaient organisées… Certes, il y avait moins de monde dans les restaurants et cafés, et des distributeurs de gel hydroalcoolique dans les lieux publics, certaines personnes portaient des masques, certains rayons de supermarché étaient pris d’assaut… Mais malgré tout cela, les parisiens, en tout cas, semblaient rester très calmes et peu enclins à changer leurs habitudes : promenade du dimanche aux marchés de quartier, le long des berges, vie sociale la nuit dans les cafés et bars… Après des semaines de pluie, ce WE de mars commençait à prendre des airs de printemps et certains parisiens n’ont pu s’empêcher d’organiser des pique-nique dans les parcs et jardins ouverts… oubliant le Covid-19…

"Covid-19 - Manifestation des Gilets jaunes le 14:03:2020"
"Covid-19 - Les berges de la Seine le 15/03/2020"

↑ Les berges de la Seine le 15 mars 2020

← Paris, 13ème, le 14 mars 2020 : une manifestation des gilets jaunes.

Et cette légèreté-là (cet oubli du Covid-19 de sa contagiosité, de sa dangerosité et de sa façon d’épuiser le personnel hospitalier) n’a pas été particulièrement appréciée des autorités médicales qui ont demandé au président et au gouvernement d’intervenir à nouveau auprès des français et de leur rappeler qu’ils devaient rester chez eux… Le président a du à nouveau reprendre la parole ce lundi 16 mars à 20h pour nous rappeler que tout le milieu hospitalier était en guerre contre le Covid-19 et que chacun de nous l’était donc aussi. Il a alors rendu officiel le confinement total de notre pays. Tous les français sont dorénavant invités à rester chez eux sauf si leur profession est au service des personnes et de la vie collective : médecins, infirmiers, auxiliaires de vie… employés des commerces d’alimentation, facteurs, éboueurs, policiers… De plus, seuls les magasins d’alimentation et de produits de nécessité resteront ouverts.

"Covid-19 - Containment measures"

↑ Intervention d’Emmanuel Macron le 16/03/2020

 

← le confinement et ses nouvelles règles selon LeParisien

En bref, et comme en Italie et en Espagne, il nous est impérativement demandé de suspendre notre vie pour quelques temps… pour contenir un virus qui se propage à toute vitesse et qui, s’il n’agit pas sur tous de la même façon, n’en est pas moins dangereux. Pour le bien collectif donc, pour notre bien à tous, il semblerait qu’à ce jour, mardi 17 mars, à 13h, les français (et les parisiens, je suis à Paris😉, mon témoignage est donc parisien) aient enfin pris la mesure du confinement au sérieux… Mais jusqu’à quand exactement devrons-nous subir ce confinement ? Ceci est la question…

Et comme d’habitude, un petit exercice pour perfectionner votre niveau de langue française 😉 ! Retrouvez ci-dessous un exercice sur le vocabulaire de la santé et du Covid-19 utilisé dans les 2 premières vidéos de ce post :