Balance ton quoi, a French song of the bubbly Angèle

Angèle fait référence au mouvement français #MeToo, appelé #Balancetonporc en chantant Balance ton quoi Mais qui est Angèle ?

Angèle est une jeune chanteuse belge francophone qui n’a pas encore 25 ans mais qui a déjà derrière elle une carrière riche et  fructueuse. Elle a sorti son premier album en 2018, Brol, qui a été un grand succès et dont près de 7 titres ont été et sont encore des tubes. Elle écrit et compose ses chansons et parfois co-écrit et co-compose avec son frère Elvis. Tous les deux sont nés dans un milieu qui sans doute les a inspirés et leur a donné envie d’écrire, de composer et de chanter : leur père, Marka, est chanteur et leur mère, Laurence Bibot, est comédienne.

Son second album, Brol la suite, sorti en octobre 2019 fait un tabac et le titre Oui ou Non compte déjà plus de 11 millions de vues.

"Balance ton quoi - Angèle & anti sexism"
"Balance ton quoi - Angèle & anti sexism"
"Balance ton quoi - Angèle & anti sexism"

Pourquoi j’apprécie bien Angèle et cette chanson Balance ton quoi ?

Parce que je la trouve à la hauteur de son succès. Beaucoup de jeunes artistes semblent vite un peu perdus dans le monde, les pieds bien trop au-dessus du sol… Pas elle ! Elle me semble bien au contraire très connectée au monde : ses chansons, si le ton est souvent léger, plein de distance et d’humour, sont bel et bien les fruits d’une société en mouvement avec ses faits, ses paradoxes…

J’aime la chanson Balance ton quoi car c’est une chanson qui fait écho au mouvement #MeToo français, appelé #Balancetonporc. Il s’agit pour Angèle, non seulement de dénoncer le harcèlement sexuel mais aussi de montrer comment dans la relation homme-femme il existe, de façon insidieuse, une certaine acceptation du machisme et du sexisme. Dans son clip, sa chanson est interrompue par un sketch humoristique dans lequel on forme de jeunes gens à l’anti-sexisme. Ces répliques en disent long sur le besoin de formation justement et celui de devoir très vite « casser les codes » pour rompre avec ce sexisme ambiant.

Voici une des répliques phares :

« – Pardon, moi, je reviens juste sur un point qui est pas forcément, hyper limpide… C’est juste que, euh… quand une fille dit non, j’ai l’impression quand même que souvent ça sous-entend que c’est…

  • C’est non !
  • Non !? D’accord… Ah ouais… Ah faut bien… c’est pas si simple, faut bien choper le truc, hein… 

Ce clip a déjà été vu plus de 56 millions de fois depuis avril 2019. Ce succès fait qu’il a été sous-titré en anglais. Essayez lors de votre première écoute, de ne pas lire ces sous-titres pour pouvoir exercer votre oreille en réalisant l’exercice ci-dessous 😉. Et puis ensuite, reprenez la correction qui met en relief quelques expressions familières…

Retrouvez d’autres chanteuses francophones sur ce site :